Censure : la chanson « protéger base » de Werrason interdite de diffusion

Censure : la chanson « protéger base » de Werrason interdite de diffusion
Censure : la chanson « protéger base » de Werrason interdite de diffusion

Censure : la chanson « protéger base » de Werrason interdite de diffusion

La diffusion publique du nouveau clip du musicien Ngiama Makanda Werrason « Protèger Base » a été interdite. Ce jugement est contenu dans un document publié par la Commission nationale de censure le lundi 21 mars.

Selon Didi Kelokelo, le directeur de cette structure, l’orchestre Wenge Musica Maison Mère a été chargé d’élaguer toutes les paroles obscènes contenues dans ce clip lors d’une entretien de la demande d’autorisation de la transmission de cette chanson.

Il poursuit en disant que le coordinateur de l’orchestre, qui agissait au nom du président,Ngiama Makanda Werrason, avait donné son approbation de principe.

« On avait reçu une demande d’autorisation du coordonnateur de l’orchestre Wenge Musica Maison Mère de l’artiste musicien Ngiama Makanda Werrason relative à la demande d’autorisation sur la diffusion de deux chansons dont ‘’Protèger base’’. Après examen de la chanson, nous avons notifié au coordonnateur de l’orchestre Wenge Musica Maison Mère que la Commission ne pouvait pas autoriser cette chanson à cause des obscénités contenues dans la chanson ‘’Protéger base’’. On s’est convenu comme ça, et le lendemain il est passé au bureau, on l’a reçu. Je lui ai montré et je crois qu’avec lui on avait regretté d’ailleurs les paroles contenues dans cette chanson »


Didi Kelokelo a-t-il dit qu’il était surpris de voir que la chanson, « Protéger base » soit balancée intégralement dans les différentes chaines de télévision et radio de la place.

Didi Kelokelo prit une action judiciaire est même ouverte à cet effet :

« Ce n’était pas normal qu’aujourd’hui, ces genres des paroles soient diffusées à l’intention du public, surtout de la jeunesse. Ça c’est vraiment abuser avec la jeunesse. Comme ils n’avaient pas obtempéré à la décision, on a interdit la chanson. Même si aujourd’hui ils modifiaient, on ne va plus accepter la chanson modifiée parce que ça sera encré [dans la tête du public]. »

La défense

De son côté l’artiste musicien Ngiama Makanda Werrason, président de l’orchestre Wenge Musica Maison Mère, dit qu’il n’y a aucune parole obscène dans cette chanson. Il a même demandé que l’auteur de ces cris se présente devant la commission nationale de censure pour expliciter sa pensée.

Pour lui,la commission nationale de censure est en train de tuer la culture congolaise pour rien.

« Nous sommes en train de tuer notre culture pour rien. La parole est une œuvre de l’esprit. C’est qui est mauvais c’est de sortir les paroles qui portent atteinte à la pudeur. Moi, je suis l’ambassadeur de la paix et éducateur. De ce fait, je ne peux jamais transmettre les paroles qui portent atteintes à l’éducation ou à la morale de la population, ça jamais. La signification de ‘’protéger base’’ c’est tout simplement demander à quelqu’un de protéger tout ce qui lui est cher : son travail, sa maison, ses enfants, sa famille », a expliqué Ngiama Makanda Werrason.

Le patron de Wenge Musica Maison Mère, dit ne rien voir de mauvais dans sa chanson.

« Les gens qui interprètent mal mes paroles, n’arrivent pas jusqu’à la fin de celles-ci. C’est le langage courant de nos mamans. Le lingala est tellement pauvre qu’il n’y a pas moyen de changer certaines paroles, nous sommes obligés de l’interpréter comme le commun de mortel »

Facebook Comments Box