Assemblée Nationale : Bilan de la Session de Mars 2024

Partager

Assemblée Nationale : Bilan de la Session de Mars 2024
Assemblée Nationale : Bilan de la Session de Mars 2024

Les membres du bureau de l’Assemblée Nationale se sont réunis autour de Vital Kamerhe, le mercredi 19 juin, afin de faire le point sur les activités menées durant la session de mars 2024. Cette réunion visait à évaluer les réalisations effectuées au sein de la chambre basse du parlement.

Parmi les principaux sujets abordés, figuraient l’approbation du programme d’action du gouvernement, la mise en place des divers organes de l’Assemblée Nationale, ainsi que le vote du budget 2025.

Une Session Intensive et Fructueuse

Le rapporteur de l’Assemblée Nationale, Jacques Djoli, a souligné l’efficacité du bureau qui a réussi à accomplir en 15 jours ce qui était initialement prévu pour une durée de trois mois. Il a précisé que la première plénière s’était tenue le 29 mai et la session avait été clôturée seulement 15 jours plus tard.

« Nous sommes heureux d’avoir abattu, en moins de 15 jours, tout ce travail de plus ou moins 3 mois. Nous avons d’abord pu mettre en place les groupes parlementaires qui sont des unités politiques du fonctionnement de l’Assemblée nationale. On a pratiquement 21. Et ces groupes parlementaires vont nous permettre de mettre en place les 10 commissions thématiques et le comité des sages. »

Approbation du Budget et Programme d’Actions

L’un des points cruciaux de cette session était le vote du budget 2025 de l’Assemblée Nationale, conformément au règlement intérieur. Ce budget, une fois adopté, sera soumis au gouvernement pour une intégration commune. En outre, le programme d’action du gouvernement a également été approuvé, marquant l’investiture officielle de celui-ci.

Transmission des Observations au Gouvernement

Le président de l’Assemblée Nationale a insisté sur l’importance de prendre en compte toutes les observations faites par les députés lors des plénières. Ces remarques, touchant principalement aux infrastructures, aux besoins sociaux de base comme la santé et l’éducation, ainsi qu’au désenclavement des zones reculées, seront transmises à la Première ministre comme étant les attentes du peuple congolais.

Une Collaboration Étendue

Cette réunion a mis en lumière la collaboration étroite entre les différents organes de l’Assemblée Nationale et le gouvernement, visant à répondre efficacement aux besoins et attentes des citoyens. Le travail effectué lors de cette session démontre un engagement fort à améliorer les conditions de vie en RDC et à renforcer les institutions parlementaires.

Facebook Comments Box

Partager