Santé : le territoire de Popo Kabaka province du Kwango, vient de nouveau être frappé par l’épidémie de la fièvre typhoïde après la première vague de mai 2021

Partager

Santé : le territoire de Popo Kabaka province du Kwango, vient de nouveau être frappé par l'épidémie de la fièvre typhoïde après la première vague de mai 2021
Santé : le territoire de Popo Kabaka province du Kwango, vient de nouveau être frappé par l'épidémie de la fièvre typhoïde après la première vague de mai 2021

Le territoire de Popo Kabaka province du Kwango, vient de nouveau être frappé par l’épidémie de la fièvre typhoïde après la première vague de mai 2021. 22 décès, 1450 cas enregistrer en 6 semaines, 69 complications de perforation intestinale ce le bilan de la deuxième vague de fièvre typhoïde déclaré dans le territoire de Popo Kabaka dans la province du Kwango.

Santé : 22 décès, 1450 cas enregistrer en 6 semaines, 69 complications de perforation intestinale ce le bilan de la deuxième vague de fièvre typhoïde déclaré dans le territoire de Popo Kabaka dans la province du Kwango

Le député nationale Pasi Zapamba, élu de ce coin, tire sonnette d’alarme, demande aux autorités du pays ainsi qu’à toutes les organisations internationales d’intervenir en fin d’éviter la propagation à grande échelle de cette maladie.

Dans une déclaration ce samedi au siège de l’Assemblée nationale à Kinshasa le député national Pasi Zapamba déplore les morts enregistrés.

La zone de santé de Popo Kabaka dans le territoire de Popo Kabaka province du Kwango, vient de nouveau être frappé par l’épidémie de la fièvre typhoïde après la première vague de mai 2021.

En 2022 a la date d’aujourd’hui, à la sixième semaine épidémiologique, la zone de santé à enregistrer 1450 cas dont 69 complications de perforation intestinale et 22 décès vous comprenez directement que la situation est grave et devant cette urgence, nous sollicitons donc, des autorités nationales et provincial et aussi toutes les personnes est prises d’amour et de paix, mais également, les partenaires, une intervention dans l’approvisionnement en médicaments mais aussi le renforcement des capacités et des prestataires et la sensibilisation de la population sur les comportements à observer pour éviter cette épidémie, et donc la population est en danger c’est ainsi que nous avons déjà contacté les autorités gouvernementales surtout au niveau central,  mais aussi nous en appelons tous ceux qui peuvent intervenir d’une manière ou d’une autre pour venir en aide aux territoires de Popo Kabaka.

Facebook Comments Box

Partager