...

Un ministre provincial de la ville de Kinshasa s’est fait trouer les pneus de son véhicule par des policiers de circulation routière

Un ministre provincial de la ville de Kinshasa s'est fait trouer les pneus de son véhicule par des policiers de circulation routière
Un ministre provincial de la ville de Kinshasa s'est fait trouer les pneus de son véhicule par des policiers de circulation routière

Un ministre provincial de la ville de Kinshasa s’est fait trouer les pneus de son véhicule par des policiers de circulation routière, ce jeudi 15 septembre, croisement des avenues Colonel Ebeya et Kasa-Vubu, dans la commune de la Gombe.

Membre de l’exécutif provincial que dirige Gentiny Ngobila Mbaka, Didier Tenge Te Litho revenait de l’Assemblée provinciale de Kinshasa dont le siège est situé sur l’avenue Colonel Ebeya.

À sa sortie, il s’est engagé sur une voie interdite en prenant le contre sens. Des policiers commis à la circulation dans ce coin de la capitale l’ont appréhendé, le ministre sommé de s’arrêter pour faute grave.

Ce dernier a manifesté un refus catégorique, oubliant que les agents avaient placé, sur sa trajectoire, un dispositif métallique tranchant communément appelé “Mbasu”.

À son passage, Tenge Te Litho s’est fait trouer les pneus. C’est ainsi qu’il a porté sa casquette de “Ministre”, intimant l’ordre de ramasser tous les policiers de circulation routière présents.

Le spectacle était houleux. La population s’est aussitôt demandée comment celui-là même qui est censé donner un bon exemple du respect de code de la route peut-il l’enfreindre et ordonner l’arrestation des agents qui n’ont fait que leur travail de régulation de la circulation routière ?

L’exemple vient d’en haut, dit-on. Si tout le monde se comporte désormais comme cette autorité, les conséquences seront incalculables.

Facebook Comments Box
Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.