Violation de la Trêve Humanitaire par la Coalition RDF et M23 : L’Armée Congolaise Dénonce les Attaques

Partager

Violation de la Trêve Humanitaire par la Coalition RDF et M23 : L'Armée Congolaise Dénonce les Attaques
Violation de la Trêve Humanitaire par la Coalition RDF et M23 : L'Armée Congolaise Dénonce les Attaques

La trêve humanitaire récemment établie en République Démocratique du Congo (RDC) a été violée par les éléments de la coalition RDF (Rwandan Defense Forces) et M23. L’armée congolaise a dénoncé le non-respect de cette disposition par le Rwanda dans un communiqué rendu public jeudi. Le porte-parole de l’armée au Nord-Kivu, le lieutenant-colonel Chike Kaiko, a signalé une attaque simultanée des terroristes RDF sur les positions de la FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) et de ses partenaires dans le groupement de Bashali Mokoto. Selon le lieutenant-colonel Kaiko, cette attaque aggrave la situation humanitaire déjà chaotique.

Dans le communiqué, l’armée congolaise exprime sa profonde préoccupation face à cette escalade de violence. Le non-respect de la trêve humanitaire compromet les efforts de paix et de stabilité dans la région. Les attaques coordonnées des forces RDF et M23 contre les positions de la FARDC et de ses alliés sont non seulement une violation flagrante des accords de cessez-le-feu, mais elles exacerbent également la crise humanitaire.

Tout d’abord, il est essentiel de rappeler que la trêve humanitaire avait pour but de permettre l’accès aux secours et de favoriser la protection des civils pris au piège dans les zones de conflit. Cependant, l’attaque simultanée des forces RDF et M23 sur les positions de la FARDC et de ses partenaires a entraîné une détérioration rapide de la situation sur le terrain. En conséquence, de nombreux civils se retrouvent dans une situation de plus en plus précaire, sans accès aux soins de santé, à la nourriture et à l’eau potable.

En outre, l’armée congolaise appelle la communauté internationale à intervenir pour faire respecter la trêve humanitaire et à condamner fermement les actions des RDF et M23. Le lieutenant-colonel Chike Kaiko souligne que cette violation de la trêve ne fait qu’aggraver la crise humanitaire et menace la sécurité régionale.

De plus, l’armée congolaise réitère son engagement à protéger la population et à rétablir la paix dans la région. Les forces de la FARDC continueront de défendre les positions et de répondre aux attaques de manière proportionnée, tout en respectant les normes internationales des droits de l’homme et du droit humanitaire.

Il est crucial de sensibiliser la communauté internationale à la gravité de la situation humanitaire en RDC. Les attaques continues des forces RDF et M23 empêchent les efforts de secours humanitaires et mettent en danger la vie de milliers de civils. Une réponse coordonnée et urgente est nécessaire pour mettre fin à ces violations et garantir la sécurité et le bien-être de la population.

La violation de la trêve humanitaire par la coalition RDF et M23 représente une escalade dangereuse du conflit en RDC. L’armée congolaise appelle à une action internationale immédiate pour faire respecter la trêve et protéger les civils.

Facebook Comments Box

Partager