RDC : Denis Mukwege Demande le Retrait des Troupes Rwandaises de Bunagana

Partager

RDC : Denis Mukwege Demande le Retrait des Troupes Rwandaises de Bunagana
RDC : Denis Mukwege Demande le Retrait des Troupes Rwandaises de Bunagana

Deux ans après l’occupation de la cité de Bunagana au Nord-Kivu par les forces du M23, Denis Mukwege, célèbre gynécologue et lauréat du prix Nobel de la paix, appelle à une action internationale pour mettre fin à cette situation. Dans une déclaration ferme, Mukwege a dénoncé la “politique expansionniste du régime de Kigali” et a exigé le retrait immédiat des troupes rwandaises de la RDC.

Le 13 juin 2022, les forces du M23, soutenues par le Rwanda selon plusieurs sources, ont pris le contrôle de Bunagana, marquant le début de deux ans de souffrances, d’humiliations et d’atrocités pour les populations locales. “13 juin 2022-13 juin 2024 : Deux ans depuis que la cité de Bunagana au Nord-Kivu en RDC est occupée par les forces d’occupation du M23/RDF dans le cadre de la énième guerre d’agression dont notre pays est victime dans le silence complice de la communauté internationale,” a déclaré Mukwege.

Mukwege a souligné les conséquences humanitaires dramatiques de cette occupation. Malgré la documentation et les preuves des violations des droits humains, la communauté internationale reste largement indifférente à cette crise. “Deux ans de souffrance, d’humiliations et d’atrocités aux conséquences humanitaires dramatiques. Malgré la documentation et les preuves recueillies, le monde ferme les yeux sur cette crise oubliée et négligée alors que dans d’autres conflits, les États et les institutions se mobilisent en apportant une assistance humanitaire considérable, en déployant des réponses diplomatiques fortes accompagnées de mesures de justice et de sanctions,” a-t-il ajouté.

Mukwege a critiqué les politiques de double standard dans la réponse internationale aux crises et a appelé à une application universelle du droit international. “Il est temps de mettre fin à la politique expansionniste du régime de Kigali et d’imposer le retrait des troupes du Rwanda de la RDC. Les politiques de double standard poussent l’ordre mondial fondé sur la Charte des Nations Unies au bord du précipice. Aucun État n’est au-dessus des lois. Le droit international a vocation à être appliqué de façon universelle, y compris dans la région des Grands Lacs africains.”

Cette déclaration de Denis Mukwege intervient alors que la situation en RDC continue de se détériorer, avec des centaines de milliers de personnes déplacées par les conflits. Son appel à l’action vise à mobiliser la communauté internationale pour mettre fin à l’impunité et restaurer la paix et la stabilité dans la région des Grands Lacs.

Facebook Comments Box

Partager